Time is money ? Le cas de l’entreprise

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans Le temps

Tagged: ,

Time_is_money

Publié le juillet 04, 2011 avec 2 Commentaires

Peut-on dire, à l’instar de Franklin Roosevelt, que « Time is money » ? Est-ce vrai dans l’entreprise et dans les organisations ?

Dans une société de services telle que le CECA, où la réussite passe par des prestations de formation ou de communication, dans un secteur ô combien concurrentiel, le temps est une denrée rare, une contrainte forte, qui parfois, nous écartèle…

Tout simplement parce que la relation humaine, qui est au centre de nos métiers, fixe la limite des process…

Prenons l’exemple de la 17ème Université hommes-Entreprises :

Chacun sait, dans l’équipe d’organisation (qui comprend aussi bien des collaborateurs du CECA que des personnes qualifiées de l’extérieur* et des amis) que la qualité de chaque édition est fonction du temps passé, du temps investi, serait-on tenté de dire…

Comme la cellule de base est réduite à sa plus simple expression : un chef de projet, une assistante (Valentine, notre sympathique stagiaire 2011), des coups de main efficaces de l’équipe CECA : création, mailing, films, revue de presse audio, etc…, chaque étape de l’organisation doit être dosée : de la recherche des intervenants et des sponsors, en passant par la promotion, jusqu’à la logistique.

Les meilleurs logiciels de gestion de projet (Pert, Gant,…) seront impuissants à garantir la qualité du produit fini…

Dans ce domaine du séminaire évènementiel, où tout repose sur la réflexion, à la fois remise en question et projection vers l’avant, convaincre les meilleurs conférenciers d’écourter leurs vacances pour venir à Bordeaux, n’est pas une mince affaire…

Il faut à la fois de la conviction et … du temps.

Temps de se renseigner sur les penseurs qui font l’actualité, temps de lire leurs ouvrages, temps d’aller les rencontrer, temps de comprendre comment les exploiter au mieux durant une conférence de 45 minutes…

Oui, quand on pèse bien le problème, on peut convenir que le temps, c’est de l’argent !… mais le plus efficace, c’est probablement de ne jamais se le dire !…

pour mémoire, c’est Jean-Louis Servan Schreiber, patron de presse et journaliste, qui ouvrira le feu le 24 août prochain sur ce thème, à Smith Haut Lafitte.

Dernière minute !

la 2ème Rencontre Hommes-Entreprises prévue ce soir (4 juillet) au CAPC est reportée au mois de
novembre, de façon à avoir un échantillon plus vaste de décideurs.

*depuis l’an dernier, nous nous appuyons sur une équipe de personnes d’horizons très différents, composant le Comité d’orientation de l’Université HE : Florence Deletang (consultante RH) , Caroline Bordes (experte cinéma, RH milieu médical), Frédéric Guy (resp partenariats, CAPC), Loïc Serreau (Vice-Pdt ANDRH, consultant RH), Lucas Chevallier (Le Petit Futé), Pierre-Marie Morel (consultant RH, fund rising), Michel Castan (QIAO, EDF), Sébastien Dumont (consultant international), Albéric de Bideran (de La Plume à la Toile, spécialiste de l’édition).

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

2 Commentaires

Commentaires pour Time is money ? Le cas de l’entreprise sont fermés.

  1. C’est très juste : « Time is money… mais ne jamais se le dire ». Ce rapport du temps dont on dispose mais dont on ne doit pas faire l’inventaire ou l’économie pour bien faire, ce rapport donc du
    temps au sens est bien expliqué par Boris Cyrulnik : « tant que le point final de la phrase ou de la vie n’est pas posé, le sens est en constant remaniement » (Parler d’amour au bord du gouffre).

  2. merci Lucas de cette citation de Cyrulnik, quelqu’un qui connaît bien le sujet du temps et de la résilience…

    Christophe